14h20 Saint-Michel

Qui ? La salle de diffusion de Parc-Extension
Quoi ?
Trois générations de femmes invitées à créer une quinzaine d’œuvres photographiques de grand format

 

Une réalité complexe
L’arrondissement Villeray – St-Michel – Parc-Extension est un des secteurs les plus densément peuplé de l’Île de

Montréal : arrondissement Villeray – St-Michel – Parc-Extension

Arrondissement Villeray – St-Michel – Parc-Extension

Montréal. Une importante proportion de la population est issue de l’immigration ce qui contribue grandement à la diversité ethnoculturelle qui caractérise le quartier. Globalement, le niveau de scolarité est peu élevé, le taux de chômage reste supérieur à la moyenne de la ville et les revenus des ménages sont faibles. De surcroît, le service de police constate une croissance du phénomène de gangs de rues et de prostitution dans le secteur Saint-Michel entraînant un sentiment d’insécurité chez les résidents. L’arrondissement fait face à d’importants défis socio-économiques.

Un projet intergénérationnel
Afin de briser la stigmatisation du quartier, de nouvelles approches sont mises sur pied par les différents organismes locaux. La salle de diffusion de Parc-Extension a développé, en 2009, le projet 14h20 Saint-Michel. Trois générations de femmes sont invitées à créer une quinzaine d’œuvres photographiques de grand format qui sont ensuite exposées dans le secteur Jean-Rivard (au nord de Saint-Michel).

L’initiative, en collaboration avec le centre René-Goupil et la Maison d’Haïti, s’adresse aux résidentes de toutes générations et origines confondues. Ces dernières participent à une discussion portant sur leur quartier : Comment perçoivent-elles leur quartier? Qu’est-ce qui les rendent fières d’y habiter? À quoi rêvent-elles pour l’améliorer?

Photographie de Diana Diaz

Cette photographie de Diana Diaz conluait l’exposition sur une note urbaine et ouverte.

 

Une visite dans l’arrondissement est organisée afin d’y découvrir son histoire à travers l’art urbain et des arrêts dans les galeries d’expositions environnantes sont prévues durant le parcours. Tout au long de l’expérience, les participantes prennent part à une série d’ateliers animés par différents artistes professionnels. La cinéaste Maryse Legagneur et le photographe Alex Margineanu sont les principaux guides de cette aventure, mais d’autres collaborateurs viennent se joindre à l’équipe dont le poète Rodney Saint-Éloi et la chanteuse Nantali Indongo.

Par la suite, chaque participante choisit et présente le lieu qu’elle désire photographier. C’est à 14h20 précise qu’elles procèdent à la prise de clichés pour une durée de 60 minutes. Les organisateurs souhaitent ainsi rassembler une vingtaine de lieux différents et significatifs. Un mot ou une phrase est apposé sous chaque photo afin de donner plus de force à l’image. Les créations sont ensuite affichées aux lampadaires du secteur et des visites guidées de l’exposition sont proposées.

En plus de sensibiliser un nouveau public à la création photographique, le projet vise la réappropriation de l’espace urbain par les résidentes elles-mêmes.

À consulter : La salle de diffusion de Parc-Extension fait partie du réseau municipal de diffusion culturelle de la ville de Montréal. Vous pouvez en apprendre davantage sur le site du réseau Accès Culture.

À noter : Le projet a bénéficié du soutien financier de la ville de Montréal et du MCCCF dans le cadre du Programme de médiation culturelle des arrondissements montréalais.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...