2005-2020. Quinze ans de médiation culturelle à Montréal!

Pendant la période de confinement, nous mettons en valeur des projets inspirants et des moments marquants pour célébrer ensemble le chemin parcouru. Vidéos, podcasts, photographies et textes vous permettent de découvrir des projets de médiation culturelle dans toutes les disciplines artistiques et avec toutes les populations de Montréal!

PROMENADES VIRTUELLES ET SONORES DANS LES RUES DE MONTRÉAL

Cette semaine, redécouvrez les rues de Montréal à travers des promenades virtuelles et des interventions urbaines qui ont été conçues dans le cadre de projets de médiation culturelle :
🏡À Rosemont : Déambulez virtuellement de poème en poème sur la carte de Mes Mots, Mon Quartier de TOPO – Laboratoire d’écritures numériques​.
🎧Dans Centre-Sud : Faîtes la connaissance des commerçants de la rue Ontario à travers la série de podcasts Radio Ontario du Centre Turbine​.
🗾Dans Verdun : Rêvez votre quartier idéal avec les cartes d’Emmanuelle Jacques​ et des animations en réalité augmentée réalisées avec la Société des arts technologiques [SAT]​.
🎧Dans Villeray : Écoutez la ville avec la carte sonore de «Villeray Acoustique» avec le collectif DB et Espace Projet​.
🗺À LaSalle : Découvrez des cartes collectives créées avec les résident-es de leurs quartiers et l’artiste Suzanne Joos.

HOMMAGE AUX AÎNÉ-ES

Pendant cette période particulièrement difficile, nous vous proposons d’explorer quelques projets qui ont été consacrés aux aîné-es dans un dossier « En hommage aux aîné-es». Des lectures collectives, de la danse, de la musique, du cinéma et des arts visuels entrent dans les CHSLD pour permettre à des personnes à mobilité réduite de découvrir de l’art et de se réapproprier leur créativité.

LES LETTRES D'AMOUR DE PATSY VAN ROOST

On poursuit notre plongeon dans les quinze dernières années de médiation culturelle à la Ville avec l’artiste Patsy Van Roost. Celle qu’on surnomme « la Fée urbaine » façonne et provoque des rencontres inusitées dans Montréal dans le but de créer des liens entre voisins. Depuis le début du confinement, Patsy Van Roost continue à disséminer de la poésie dans vos rues et vos maisons en imprimant sur les trottoirs des poèmes que les gens lui envoient ou en réalisant des banderoles suspendues aux balcons.

Parmi tous les projets inspirants de l’artiste, nous voulions vous partager «Lettres d’amour aux arbres centenaires», un projet offert avec l’auteur Bertrand Laverdure dans les parcs montréalais avec le Réseau Accès culture Montréal à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal. En 2017, les artistes ont proposé des ateliers de poésie à des écoliers et à des aîné-es des quartiers du Sud‐Ouest, puis une tournée dans tout Montréal. Pendant l’été, ils sillonnaient les parcs et offraient à la population montréalaise la possibilité de composer en direct, avec des poètes invités, une lettre d’amour collective.

Patsy Van Roost a été finaliste du Prix de l’Action culturelle de la Ville de Montréal en 2015.

S'ENVOLER PAR LA DANSE AVEC ESTELLE CLARETON

Avec «S’ENVOLER dansé par les enfants», la chorégraphe Estelle Clareton et ses complices de création ont rencontré 70 enfants de 8 à 10 ans en 2018 pour recréer avec eux une pièce de son répertoire.

La pièce devait être présentée au printemps 2020 dans le Réseau Accès culture Montréal. Malheureusement, la dernière semaine de résidence et la série de neuf représentations ont été annulées à cause de la pandémie. On se console en découvrant le projet de médiation culturelle de la chorégraphe.

VOIR MONTRÉAL LES YEUX FERMÉS AVEC LE FTA

Le projet de médiation culturelle «Tu vois ce que je veux dire?» de la compagnie Projet in situ, proposé par le FTA – Festival TransAmériques en 2010, a été réalisé en collaboration avec de nombreux partenaires montréalais et internationaux.

L’aventure a pris la forme de duos, composés d’un guide et d’un-e participant-e, qui sillonnaient les rues de Montréal. Les marcheurs et marcheuses avaient les yeux bandés et leur rapport au monde en était bouleversé. Au fil du temps, ils accordaient leur pas à celui de leur guide dont ils ne connaissaient que la voix et le bras. À la fin de la marche, ils exploraient des mouvements de danse à l’aide d’un chorégraphe, puis ils étaient invités à partager leurs impressions.

 

LA DÉMARCHE, DES RÉSIDENCES EN MÉDIATION CULTURELLE

On vous invite à redécouvrir les vidéos de LA DÉMARCHE : un projet de médiation culturelle mené par la maison de la culture de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension qui organise depuis 2009 des rencontres inusitées entre des artistes et des citoyens autour de la démarche d’un artiste. Toutes les vidéos vous permettent de faire la connaissance des artistes et d’entrer au coeur de leur projet de médiation culturelle.

TISSER DES RENCONTRES AVEC GIORGIA VOLPE

On commence aujourd’hui avec le projet «Point de rencontre» de l’artiste Giorgia Volpe, diffusé par DARE-DARE en 2008. L’artiste s’est installée au square Cabot, en plein centre-ville, pour tresser un grand tapis à partir de sacs en plastiques recyclés.

En même temps qu’elle tressait le tapis, Giorgia Volpe tissait des liens avec les passants qui se rassemblaient dans le square. «Les femmes inuits, qui nous guettaient d’abord du coin de l’œil, se sont reconnues dans ce travail manuel traditionnel. Elles se sont tranquillement appropriées le projet. Elles m’aidaient d’ailleurs à déplacer le tapis dans l’ancien Forum les jours de pluie», raconte l’artiste.

L’intervention de Giorgia Volpe a donné lieu à des moments magiques, comme si le tapis avait ouvert un espace de liberté dans le square. Un homme s’y est installé pour raconter spontanément une touchante histoire de vie, des gens s’y sont assoupis, un magicien y a improvisé un spectacle pour les enfants, un grand chef autochtone s’y est installé pour jouer du tambour en invitant son public à danser autour du tapis.