Autour de Ju Ming… un regard sur le bronze !

Qui ? Les sculptures de Ju Ming, un des grands artistes asiatiques contemporains, des jeunes du 3e cycle de huit écoles primaires du quartier Mercier-Est (11 classes), le comité culturel scolaire « L’école et les arts », la maison de la culture Mercier, et Mme Roxanne Huard, du « Musée du Bronze » d’IInverness.

Quoi ? Un projet de médiation en milieu scolaire autour de l’exposition itinérante de 12 sculptures de Ju Ming dans le but de faire découvrir aux jeunes l’art public, les techniques de moulage et la sculpture.

Éveil artistique

Ju Ming

Ju Ming. Crédit photo : Ville de Montréal

Un parcours de sculptures dans un parc ? Pourquoi pas ? La maison de la culture Mercier invite des centaines de jeunes de huit écoles primaires publiques du quartier Mercier-Est à découvrir les œuvres de bronze de Ju Ming, artiste asiatique de renom, qui sont exposées temporairement dans le parc de la Promenade-Bellerive, sur le bord du fleuve. Au cours de ce projet de médiation autour de la thématique du bronze et de sa valeur artistique, ces jeunes du 3e cycle s’exposent à l’art public et apprennent les techniques de moulage et de sculpture. Plus précisément, chaque élève est initié au moulage en argile, l’objectif final étant de créer un objet de toute pièce. Et, pour couronner le tout, un photographe est sur place pour capter les jeunes en action alors que leurs objets seront exposés à la maison de la culture Mercier.

Artistes en herbe

L’encadrement est un pilier essentiel à la réussite du projet; la force des acteurs en fait son succès. Ju Ming devient un véritable modèle pour les jeunes qui apprennent à reconnaître, au fur et à mesure de leur apprentissage, l’inspiration et la technique originale de cet artiste contemporain, connu pour ses œuvres dynamiques. De nombreux partenaires se sont réunis pour mettre en valeur ce projet d’art public.
La Société d’animation de la Promenade Bellerive, quant à elle, est un organisme qui a pour mission de développer une fenêtre sur le fleuve par la mise en œuvre d’activités culturelles et récréotouristiques. Ajoutons à cela l’apport de Roxanne Huard du Musée du Bronze d’Inverness qui accompagne les élèves dans les ateliers d’apprentissage et la Maison de la culture Mercier qui expose leurs œuvres… et le projet prend forme. Les jeunes bénéficient d’un encadrement professionnel et stimulant qui met en valeur la nature, la culture et l’art.
Une exposition double réunit d’un côté tous les supports reliés aux jeunes (photos prises lors des phases précédentes et œuvres réalisées par les jeunes) et d’autre part, des artefacts, des textes et projections du Musée du bronze d’Inverness, ainsi que des œuvres de Lise Hébert. Du 19 janvier au 3 mars 2013, à la maison de la Culture Mercier (Studio A).
Lyse Hébert

Lyse Hébert. Crédit photo : Yves Sauvageau

À découvrir : La programmation de la maison de la culture Mercier sur le site du réseau Accès culture de la Ville.

À noter : L’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a bénéficié du soutien financier du Programme de médiation culturelle des arrondissements montréalais pour réaliser ce projet.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...