Dix danses dans la ville

Qui ? L’équipe de Bande Interdite, un organisme de danse contemporaine, avec le chorégraphe Sylvain Poirier, la danseuse Sonya Stefan et le vidéaste Yves St-Pierre, en tournée dans trois arrondissements : Ahunsic-Cartierville, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Plateau-Mont-Royal.

Quoi ? Des vidéos de danse contemporaine tournées dans des lieux publics significatifs des quartiers, diffusées sur Internet et dans un « danse-o-maton » installé dans les maisons de la culture des trois arrondissements.

Le parcours chorégraphique a commencé au printemps 2009 sur le Plateau-Mont-Royal (Un plateau pour dixdanses de printemps), a ensuite voyagé à l’automne 2010 dans Ahunsic-Cartierville (Ahuntsic-Cartierville en dixdanses d’automne) pour prendre place ensuite au printemps 2011 dans Côte-des-Neiges (dixdanses de la Côte).

De la danse dans les quartiers

 

À chaque fois que le parcours chorégraphique de Sylvain Poirier fait un arrêt dans un arrondissement de Montréal, il met en lumière « l’impact direct d’un quartier et de ses habitants sur la création chorégraphique contemporaine ». Les résidents des quartiers peuvent rencontrer les danseurs dans les rues, les parcs et les lieux publics, sous l’œil témoin d’une caméra.

vidéo dixdansesAC 4de10 – Bande Interdite

Les danseurs Sonya Stefan et Sylvain Poirier, au TAZ (source : vidéo dixdansesAC 4de10 – Bande Interdite)

Bande Interdite réalise durant son passage dans l’arrondissement, 10 séquences chorégraphiques dansées dans 10 lieux de tournage différents afin de créer 10 vidéodanses en 10 semaines ! Chaque nouvelle vidéo est mise en ligne sur le site dansesylvaindanse.com, une semaine après la captation.

L’ensemble des vidéodanses est présenté dans les maisons de la culture de chaque quartier, lors d’un événement/spectacle, et également diffusé dans un danse-o-maton astucieusement imaginé par le designer industriel Sylvain Duchesne et construit par l’équipe de Bande Interdite.

Le parcours s’est déplacé entre 2009 et 2011, de printemps en automne, du Plateau Mont-Royal à Côte-des-Neiges, en passant par Ahunsic-Cartierville.

Le danse-O-maton

Le danse-O-maton, DOM pour les intimes, est une cabine qui se présente comme celle des photos instantanées présentes dans les gares ou les stations de métro. Le danse-o-maton est installé dans les maisons de la culture des arrondissements où passe le parcours chorégraphique.

Le visiteur prend place dans cet espace de visionnement intime et découvre les performances, seul à seul avec l’œuvre vidéographique en danse. Comme le souligne son concepteur, le DOM est un objet de démocratisation pour la danse de création contemporaine. Il rend disponible des œuvres de qualité, et ce, rapidement et gratuitement, dans l’espace public.

Une diversité de lieux, de performances et d’émotions

Filmées aux quatre coins de l’arrondissement, la majorité des chorégraphies ont été interprétées directement devant des spectateurs, sur leurs lieux de vie ou d’activités. Ainsi, lors de leur passage dans l’arrondissement d’Ahunsic-Cartierville, l’équipe s’est produite au Centre de jour Berthiaume-du-Tremblay devant des personnes âgées, mais aussi au milieu de jeunes du centre TAZ.[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kYEuTyR7yo8[/youtube]

Dans ces cas, l’interdépendance entre un art, le lieu d’interprétation et les spectateurs est vivement ressenti. Les danseurs explorent de nouveaux repères dans un centre de jour, au milieu des jeunes skateurs ou au métro Henri-Bourassa : le même geste, une émotion différente.

À voir : La Chaîne YouTube de dansesylvaindanse

 

À noter : Le projet a bénéficié du soutien financier du Programme de médiation culturelle des arrondissements montréalais dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

 

À consulter : Suivez les activités de Bande interdite sur Facebook

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires

1 Commentaire pour “Dix danses dans la ville”

Trackbacks

Check out what others are saying about this post...
  1. […] projets soutenus par la Ville dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel: Dixdanses de Sylvain Poirier et Yves St-Pierre , Raconter sa ville du Centre Turbine, Ligne brisée de […]



Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...