Histoire(s) de vie(s)

Qui ? Production Vent d’Est et la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) : Nicole Chaput, des Productions Vents d’Est, Éric Michaud, scénariste-réalisateur, Claude Laflamme, cinéaste, Claude Chaput, directeur musical du Cirque du Soleil, Stéphane Petit, intervenant communautaire de FOHM, Geneviève Labelle, intervenante de milieu, Nathalie Bouchard, conceptrice visuelle, le Comité social Centre-Sud, le Cinéma Beaubien, la Cinérobothèque …. et 47 locataires, dont Serge Barnabé, Marie-Claude Couture, Danielle Lair, Léona Leclerc, Danielle Pelletier et Luc Pharand.

Quoi ? Le projet de médiation culturelle intitulé Histoire(s) de vie(s)a été développé au cours de deux ateliers, Trajet documentaire et Track Story, pendant lesquels des participants concernés par la question de l’habitation sociale ont pu prendre la parole. Leur participation s’est également étendue à toutes les étapes de réalisation d’un documentaire inédit, composé de six courts métrages, à ne pas manquer : Avec ou sans toit.

 

Documentaire collectif

Histoire(s) de vie(s)témoigne de l’engagement et de la persévérance de ses participants. Le projet s’est étalé de septembre 2008 à octobre 2010, presque deux années durant lesquelles intervenants et habitants se sont rencontrés assidûment.

Dans un premier temps, les rencontres animées par Stéphane Petit, dans le cadre de l’atelier Track Story, exploraient le thème de l’habitat/l’habité. L’atelier a permis aux participants de s’approprier le sujet et de mettre en lumière leurs préoccupations face à la question de l’habitation sociale. De cet exercice, des capsules vidéo, des monologues, des installations ont été réalisés. En juin 2009, certaines œuvres ont été présentées dans la cour d’un immeuble des Résidences l’Académie en présence de locataire et de membres de l’équipe de la FOHM

« Depuis que l’homme existe, l’habitat a toujours été au centre de ses préoccupations et encore aujourd’hui. »

Danielle Lair, participante-réalisatrice.

 

Participantes du projet Histoire(s) de vie(s)

© Extrait du documentaire Avec ou sans toit Productions Vent d’Est

Ce travail de réflexion/création a nourri et donné de la matière pour le second atelier Trajet documentaire, duquel sont issus les six courts métrages. Sous la direction de Nicole Chaput, les participants ont fait l’apprentissage des différents métiers liés à la réalisation d’un film : caméraman, monteur, comédien, preneur de son, etc. Dans un souci d’approche collective, chaque vidéo (de son idéation à sa concrétisation) a été discuté et approuvé par tous. Ainsi, le développement du documentaire Avec ou sans toit a initié une prise de parole chez les participants qui se sont investis dans toutes les étapes de réalisation.

 

 

Un projet bien accompagné…

En parallèle, les participants ont visionné, au Comité social Centre-Sud, des documentaires tels que Le vol de caisse, en présence du réalisateur Éric Michaud, Sexe de rue et La Turlute des années dures. Chaque projection était l’occasion d’échanges et de discussions, tant sur le fond que sur la forme. La Cinérobothèque a, quant à elle, proposé une présentation du métier de recherchiste.

« L’intégration au  groupe, et sa valorisation conséquente conduisent à la manifestation d’un phénomène plus subtil, celui de l’espoir. »Luc Pharand, participant-réalisateur.

… jusqu’à Lyon

Le Cinéma Beaubien a accueilli la première du film Avec ou sans toit le 6 mai 2010. La    diffusion se poursuit dans des salles communautaires des corporations d’habitation, souvent en présence des participants-réalisateurs. Ce documentaire a voyagé jusqu’à Lyon, où il fut diffusé auprès d’autres locataires et intervenants impliqués dans la cause du logement social. Stéphane Petit, de la FOHM, s’était rendu sur place pour l’occasion, accompagné de trois locataires ayant collaboré aux ateliers.

 

Le plus et les suites : Il continue d’être projeté dans les salles communautaires des corporations d’habitation membres de la FOHM.

 

 

À voir : Le documentaire Avec ou sans toit

 

À noter : Productions Vent d’Est a bénéficié du soutien financier du Programme montréalais d’action culturelle dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

 

À consulter : Le travail de la FOHM et les réalisations des Productions Vent d’Est

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...