La Gueule du loup

Qui ? Le conteur François Lavallée et la musicienne Émilie Rabaraona, l’organisme L’école et les arts, la maison de la culture Mercier et quatre écoles primaires du réseau Est et Centre de la CSDM.

Quoi ? Une série de rencontres entre des élèves du primaire et le conteur François Lavallée afin d’échanger sur son processus d’écriture

 

La gueule du loup

François en séance de création avec les enfants. ©Sonobriand

Explorer un récit…

La Gueule du loup, le conte imaginé par François Lavallée, repose sur un souvenir, un événement qui a eu lieu lorsque l’auteur était en 5e année. L’histoire aborde des sujets complexes comme le rapport aux autres ou la différence et l’acceptation.

À partir du thème principal, les élèves se sont remémoré des anecdotes personnelles et les ont racontées, à leur façon, devant la classe. À travers ces exercices, dans un jeu d’écriture en aller-retour, une version plus élaborée de La Gueule du loup a pris vie.

C’est à force d’être racontée que l’histoire prend forme, explique François Lavallée qui « conte » depuis plus de 10 ans, notamment devant le jeune public. Ce projet a permis à l’auteur d’analyser le récit avec des enfants, mais également, d’élaborer un processus de co-création directement avec eux, pour une première fois.

… pour conter une histoire.

Lors des ateliers de création, la musicienne Émilie Rabaraona composait la trame sonore, sur scène, pendant que François Lavallée contait simultanément son histoire devant les enfants. Ces exercices ont aidé l’artiste à mettre les divers éléments de son spectacle en place : cohérence du récit, ambiance scénique, équilibre entre le verbal et le non verbal…

 

Le conteur François Lavallée

Le conteur François Lavallée et la musicienne Émilie Rabaraona. ©Sonobriand

Le conte est une matière vivante. Réaliser le travail d’écriture de cette façon permet véritablement de creuser le fond avant de penser à la forme, conclut François Lavallée qui présentait sa création finale le 11 novembre 2011, à la maison de la culture Mercier.

 

Quelques chiffres :

41 ateliers donnés par François Lavallée, 6 rencontres élèves/artiste sur scène, 3 enchaînements complets du spectacle présentés aux élèves, 21 classes participantes et 491 élèves concernés de la 3e à la 6e année.

 

À voir : La vidéo du travail de création et de rencontre avec les enfants, montée par l’équipe de la maison de la culture Mercier : un résumé visuel, vivant et dynamique, des différentes étapes du projet avec les enfants.

 

 

À noter : L’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a bénéficié d’un soutien financier dans le cadre du Programme de médiation culturelle des arrondissements montréalais.

À suivre : L’auteur et conteur François Lavallée, la programmation 2011-2012 de L’école et les arts

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires

1 Commentaire pour “La Gueule du loup”

Trackbacks

Check out what others are saying about this post...
  1. […] La Gueule du loup : une série de rencontres entre des élèves du primaire et le conteur François Lavallée afin d’échanger sur son processus d’écriture. […]



Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...