Documentaire L’artiste, l’oeuvre, le citoyen

Un documentaire qui nous invite à plonger dans l’indéfinissable univers de la médiation culturelle…

Comment rendre accessible la culture ? Comment susciter la participation culturelle ? Comment rejoindre ces adolescents, ces immigrants, ces populations défavorisées afin de créer de véritables rencontres entre les artistes, les œuvres et la population ?

Ce documentaire, réalisé par Étienne Hansez, en collaboration avec Luc Bourdon, présente cinq projets de médiation culturelle empreints de sensibilité et d’originalité, bien ancrés dans la réalité culturelle de Montréal et contribuant au dynamisme de la métropole.

Les projets furent réalisés dans divers quartiers de Montréal au printemps 2010 et ont tous bénéficié du soutien d’un des trois programmes de médiation culturelle offerts par la Ville et le MCCCF. Le court métrage documentaire « L’artiste, l’oeuvre, le citoyen » a été entrepris et soutenu par la Direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal, avec la collaboration du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

D’une simple rencontre avec un artiste jusqu’au projet de création collective, la médiation culturelle ne sert pas uniquement de prétexte à la découverte de l’art, elle réunit et incite des gens de tous les âges et de toutes provenances à se rejoindre dans un espace-temps et géographique commun : Montréal.

Bon visionnement !

 


Ou encore, visionnez des extraits du documentaire :

La Gang des Arts

Réalisé en collaboration avec la salle Pauline Julien, ce projet offre à une « gang » de jeunes de développer leurs capacités d’analyse en participant à une démarche de sensibilisation à la création et à la diffusion des arts de la scène et des arts visuels. Au printemps 2010, une rencontre de La Gang des arts avec la soprano Marie-Josée Lord s’est avérée mémorable.


Résidence d’artistes à l’école

S’échelonnant sur 6 semaines, la résidence tisse une relation entre les élèves et un artiste en arts visuels pour qui c’est l’occasion de poursuivre sa démarche, de se confronter à un nouveau public et d’être soutenu financièrement dans sa création. Pour l’école, c’est l’occasion d’intégrer l’action culturelle à sa mission éducative.


Coup de pouce Théâtre

Réalisé dans les espaces de la Maison Théâtre, diffuseur spécialisée pour jeune public, ce projet permet à des enfants habitant dans des habitations sociales situées en face du théâtre de combiner 2 fois semaine l’apprentissage des arts de la scène et la réalisation de leurs devoirs d’école. Un modèle d’engagement développé par une équipe concernée par son voisinage et la vie de son quartier.


Tu vois ce que je veux dire

Un duo improbable sillonne les rues de Montréal dont l’un est le spectateur marcheur. Yeux bandés, son rapport au monde est bouleversé. Imaginé par les chorégraphes Martin Chaput et Martial Chazallon, présenté dans le cadre du Festival Trans-Amérique, ce parcours à l’aveugle dans les quartiers de Villeray et Parc-Extension permet de revisiter la place du corps dans un environnement urbain.


Pas de danse, pas de vie !

Durant cinq jours de Pas de danse, pas de vie!, les artistes Ismaël Mouaraki et Simon Ampleman, accompagnés d’un musicien et de cinq interprètes invités, sont partis en cavale pour aller à la rencontre de cinq œuvres d’art public qu’ils ont animé en danse et en musique.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...