Le temps d’une journée sans culture

12039033_1675862799321388_1916921611874946965_o

Aujourd’hui se tenait la Journée sans culture au théâtre Aux Écuries. De quoi s’agit-il? La Journée sans culture est une journée de grève symbolique, portée par des artistes, travailleuses et travailleurs culturel.les, afin de créer un temps d’arrêt, une pause qui permette de réfléchir, collectivement, au présent des arts et à son avenir.

Où que vous soyez, vous êtes invités à réfléchir sur les enjeux centraux liés à l’art. Une journée de réflexion interdisciplinaire s’est tenue au Théâtre Aux Écuries de 9h à 17h.  Une réflexion collective et plurielle s’est formée dans le cadre de tables de discussion et de gestes performatifs.

Au cours de la journée, beaucoup de questions liées à la médiation culturelle ont été soulevées. Une table ronde était d’ailleurs entièrement consacrée à la question du dialogue possible entre l’artiste et le champ social. À qui revient le rôle de la médiation ? À l’artiste ? Au diffuseur ? Aux médias ? Peut-on demander à l’artiste de devenir un médiateur professionnel ? «Les artistes ajoutent un discours essentiel à la conversation dans la médiation culturelle, mais les médiateurs sont formés pour jouer ce rôle d’interface entre l’artiste et la société », a déclaré un participant.

12105947_1682701805304154_3062299997933677655_n

Crédit: Journée sans culture

Le rôle des maisons de la culture a aussi été discuté. On s’est demandé si le fait d’offrir des spectacles gratuits avait une incidence sur la valeur symbolique qu’on leur accordait ? Un participant a donné l’exemple de la France, où les citoyens ont accès à un très grand nombre de spectacles gratuits que ce soit en danse, en théâtre ou en musique. D’aucune façon, ces spectacles sont boudés par les spectateurs. Au contraire, la gratuité, tout comme la proximité, fait partie d’un ensemble de moyens permettant de rendre l’art plus accessible à tous les citoyens.

Vous pouvez découvrir des bribes de discussions sur un document en ligne qui est resté ouvert pendant toute la durée de l’événement. Chaque participant avait accès à un des trois ordinateurs depuis lesquels il pouvait contribuer en direct à cette prise de note collective.

Au terme de l’événement, une publication sera réalisée afin de rassembler et de relayer les idées, questionnements, urgences et désirs qui animent le milieu artistique, dans un esprit de dissensus fertile.

12109106_1682678775306457_1804909888915568407_n

Crédit: Journée sans culture

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...