Les navigatrices : quand les femmes âgées lesbiennes s’approprient l’art vidéo

Pendant trois mois, le projet Les navigatrices a permis à un groupe de femmes âgées lesbiennes de s’approprier l’art vidéo pour raconter leurs histoires. Cette initiative de médiation culturelle développée par OBORO, en partenariat avec le Centre de Solidarité Lesbienne (CSL), était soutenue par les programmes de médiation culturelle de la Ville de Montréal.

Sous les principes d’expérimentation, d’apprentissage et d’autonomisation, OBORO a proposé à un groupe de six femmes lesbiennes âgées de plus de 55 ans de créer une œuvre vidéo. En se mettant à l’écoute des participantes, les deux artistes Mathilde Géromin et Sylvaine Chassay ont su accompagner les participantes dans une ambiance chaleureuse et inclusive. La présence d’intervenantes du Centre de Solidarité Lesbienne a également favorisé la création d’un climat de confiance et de complicité.

Les Navigatrices comprenait 10 ateliers, échelonnés du 18 septembre au 20 novembre 2018. Les femmes ont découvert des œuvres d’artistes lesbiennes, ont expérimenté des techniques de prise de sons et d’images, des techniques de montage et de narration avant de réaliser leurs propres œuvres. Dans un esprit d’écoute et de souplesse, les artistes-médiatrices se sont positionnées comme des assistantes pour aider les participantes à faire naître leurs histoires. Celles-ci ont développé collectivement et individuellement une démarche de création autour de l’autoportrait, de l’enfance, des différences sexuelles ou de l’amour.

Véritables lieux d’expression, les ateliers hebdomadaires ont été très prisés des femmes, qui les attendaient avec impatience. À la fin du projet, elles ont partagé leur regret que les rencontres n’aient pas été plus longues, et qu’un second volet ne soit pas prévu pour faire suite à cette première expérience.

Le montage final des sept vidéos a été réalisé par Mathilde Geromin et Sylvaine Chassay dans les locaux du Laboratoire nouveaux médias d’OBORO, sous les directives des participantes. Un DVD a été remis à chacune d’elles. Les vidéos pourront également servir, avec l’approbation des participantes, d’outils au CSL dans l’intervention et la sensibilisation de la population qu’elle dessert.

À noter : Le projet a bénéficié du soutien des programmes de médiation culturelle dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...