Ma planète mon école : Québec/Afrique

Qui ? Quatre écoles primaires, soit l’école Ahuntsic, l’école Saint-Paul Lacroix, l’école François-de-Laval et l’école Christ-Roy, ainsi qu’une école secondaire, La Dauversière, la maison de la culture Ahuntsic–Cartierville et les groupes artistiques Kabakuwo et Ouanani.

Quoi ? Un programme d’ateliers de musique, de danse et de diffusion de la culture africaine offerts par des musiciens-animateurs dans les différentes écoles de l’arrondissement Ahuntsic–Cartierville, le tout culminant par un spectacle de ces artistes à la maison de la culture Ahuntsic–Cartierville en présence de tous les jeunes des écoles concernées.

Tous y trouvent leur compte

Groupe Kabakuwo

Groupe Kabakuwo. Crédit photo : Ville de Montréal

Kora, djambé et shaker ; vous connaissez ? Non seulement les deux groupes artistiques Kabakuwo et Ouanani maîtrisent ces instruments, mais ils se font un plaisir de partager leur expertise avec les jeunes. Depuis 2009, ces ateliers de musique, de danse et de diffusion de la culture africaine, qui se transforment en spectacle, sont offerts dans les différentes écoles des quartiers de l’arrondissement Ahuntsic–Cartierville. Que ce soit les tout-petits qui s’amusent à apprendre des instruments à corde comme la kora, des classes d’autistes qui participent à la démarche, les plus vieux qui se donnent à la danse ou encore les professeurs qui sont aussi de la partie, les moments forts s’accumulent !

Par exemple, à l’automne 2012, les 250 élèves de la 1e à la 6e année de l’école Christ-Roi ont assisté au spectacle de Kabakuwo présenté à la maison de la culture Ahuntsic–Cartierville après avoir tous participé à un atelier avec les musiciens Estelle Lavoie, au chant et à la kora, et Sadio Sissokho, aux percussions.

Une initiative au succès reconnu

L’initiative ne s’arrête pas au primaire mais s’étend aux plus vieux. Alors qu’à l’école secondaire La Dauversière, les enjeux sont plus complexes, les résultats liés à la démarche de création sont d’autant plus aboutis. La difficulté d’organisation du temps, inhérente aux horaires de toutes les écoles secondaires, et la nécessité d’une coordination accrue entre tous les intervenants de l’école (conseiller pédagogique, professeurs de français et de musique et responsable de l’harmonie de l’école), demandent un cheminement serré avec de plus petits groupes. La démarche fut d’autant plus délicate qu’il fut décidé au départ de cibler deux groupes d’élèves en difficulté du secondaire II. Mais qui dit complexité, dit aussi réussite…
En effet les indicateurs de cette réussite sont probants ; l’intérêt pour le projet s’est traduit par aucun absentéisme ni annulation dans le cadre du projet, qui se déroule généralement sur trois mois. Et, au terme de ces trois mois, l’ensemble des intervenants, les musiciens-amateurs et les élèves présentent fièrement un spectacle à faire rêver le prochain groupe.
Les ateliers

Les ateliers. Crédit photo : Ville de Montréal

À découvrir : La programmation de la maison de la culture Ahuntsic–Cartierville sur le site du réseau Accès culture de la Ville.

À noter : L’arrondissement Ahuntsic–Cartierville a bénéficié du soutien financier du Programme de médiation culturelle des arrondissements montréalais pour réaliser ce projet.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...