Une étude de trois ans sur les effets des projets de médiation culturelle

evaluation-bandeaumediation

En mai 2014, la Ville de Montréal a publié les résultats d’une étude de trois ans intitulée Les effets de la médiation culturelle : participation, expression, changement. Basée sur l’analyse et le suivi de six projets de médiation culturelle, cette étude visait à «connaître les effets des projets de médiation pour la population, les organismes et les partenaires».

Téléchargez les résultats de cette étude.


 

Dans une entrevue réalisée par Culture Pour tous, Danièle Racine, commissaire à la médiation culturelle à la Ville de Montréal, explique que les effets des projets de médiation culturelle sont souvent mesurés à partir d’indicateurs quantitatifs (nombre de participant.e.s, nombre d’ateliers offerts, etc.). Ce sont des outils indispensables pour analyser l’impact de ce type de projets, mais ils ne sont pas suffisants : l’aspect qualitatif permet de se rendre compte de la rencontre et de la dimension humaine qui sont en jeu.

À la Ville de Montréal, la pertinence des indicateurs proposés est un des critères d’évaluation des projets que l’on soutient : « Tout dépend des milieux. En milieu scolaire, le plus important sera de rencontrer les enseignants, qui deviennent des passeurs et des médiateurs pour préparer les élèves avant de les rencontrer. Si on s’adresse à des femmes immigrantes arrivées à Montréal depuis moins d’un an, il y a des choses à ne pas faire, comme demander de remplir des questionnaires. Ce serait trop intrusif. Avec les jeunes d’un camp de jour qui vont voir une exposition, on peut mener une démarche d’évaluation auprès des animateurs, mais on peut aussi adapter des outils pour les jeunes en proposant des questionnaires avec des couleurs, des sourires, qui rendent l’exercice d’évaluation ludique.

L’évaluation qualitative permet de réfléchir à l’impact d’un projet sur un organisme, des artistes et des participants en fonction des objectifs fixés au départ, en amont des projets. L’évaluation apporte une réflexion critique chez les organisateurs. À long terme, elle transforme la pratique des médiateurs, des artistes et des organisateurs.»


EN SAVOIR PLUS

–> Pour lire la totalité de l’entrevue, visitez le site de Culture pour tous.

–> Pour découvrir les résultats de l’étude réalisée, explorez le micro-site de l’étude.

 

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...