Montréal engagée pour la culture

Dans le cadre de l’événement Montréal engagée pour la culture, plus de 450 artisans provenant de multiples secteurs culturels et de tous les quartiers de Montréal se sont réunis le 23 septembre 2014 à la Société des arts technologiques (SAT). Ils ont partagé des expériences culturelles inspirantes et renouvelé leur engagement envers le développement culturel de la métropole sur l’ensemble de son territoire dans toutes ses dimensions stratégiques et ce, quotidiennement. Manon Gauthier, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture, du patrimoine, du design, d’Espace pour la vie et du statut de la femme, a accueilli les invités en affirmant d’emblée le rôle essentiel du citoyen dans le développement culturel et identitaire de son milieu de vie.

De nombreux projets de médiation culturelle ont été présentés parmi la soixantaine de projets culturels qui faisaient l’objet d’entrevues ou de présentations de vidéos. Ils étaient classés selon sept grands thèmes inspirés de l’Agenda 21 de la culture : l’engagement citoyen, la mise en valeur du territoire, la culture et l’environnement, les apprentissages par les arts, l’inclusion de tous, l’alliance entre l’économie et la culture, et Montréal ville intelligente.

 

Découvrez quelques projets de médiation culturelle présentés dans le cadre de Montréal engagée pour tous

 

[youtube width= »400″ height= »305″]http://youtu.be/JgRL2sGsPkk?list=PLTCuXtmZ_Ew6IyBuvZAAStxxjRYOAm-6S[/youtube]

Une ville intelligente inspirée par la culture

Que ce soient les laboratoires numériques Fablab pour le grand public, les parcours sonores dans la ville d’Audiotopie construits avec les citoyens, ou encore l’exposition Des choses et d’autres de Samuel St Aubin à la maison de la culture Marie-Uguay, les projets de médiation culturelle sont des projets participatifs qui favorisent l’accès à la culture et à l’art sous toutes ses formes. Découvrez ces magnifiques projets présentés par gens engagés dans la construction d’un Montréal culturel!

 

[youtube width= »400″ height= »305″]http://youtu.be/s72d3QOCziY?t=5m53s[/youtube]

Une ville qui lie culture et environnement

L’artiste Catherine Lalonde-Massecar a fondé Peristyle Nomade, un groupe d’artistes interdisciplinaires qui réalisent des interventions et des pratiques d’infiltration dans l’espace public. Pour le second été consécutif, ils ont proposé le projet de médiation culturelle La Grue de Cadrage à Traction Poétique, une plateforme mobile destinée à se promener dans les rues et les ruelles du quartier du Centre-Sud de Montréal. La population était invitée à s’assoir sur la plateforme avec les artistes pour cadrer un espace de leur quotidien qui les interpelle. Les enregistrements sonores et les photographies recueillies ont fait l’objet d’une publication poétique imprégnée de la réalité et de l’imaginaire entourant l’univers des Habitations Jeanne-Mance. Découvrez aussi leur projet Labyrinthe artistique : une nouvelle façon de visiter le quartier Centre-Sud, un projet de médiation culturelle analysé dans le cadre de notre étude « Les effets de la médiation culturelle : participation, expression, changement ».

 

[youtube width= »400″ height= »305″]http://youtu.be/pTbbtPbMTzQ?list=PLTCuXtmZ_Ew6IyBuvZAAStxxjRYOAm-6S[/youtube]

Une ville qui stimule les apprentissages par les arts 

Au cœur des écoles, les projets de médiation culturelle permettent à des artistes professionnels et aux enfants de se rencontrer pour faire découvrir leurs univers. Dans le quartier de Verdun, Jam-o-Piano invite des artistes professionnels à venir jouer et à dialoguer avec des élèves de l’école secondaire. Avec les élèves, ils offrent une version plus courte, mais surtout interactive, de leur spectacle. Dans le quartier Centre-Sud, c’est l’artiste médiatique Nicole Benoit qui a invité des étudiants du secondaire à accéder au studio de production et de montage de son projet «L’entre-soi» : une œuvre qui propose un portrait de ce que qu’est la tribu pour les jeunes.

De la même façon, les projets de Pierre-Paul Savoie se font toujours dans une relation de proximité avec les citoyens. Leur regard, leurs questionnements enrichissent son œuvre. Après avoir signé l’adaptation chorégraphique de  Contes  pour enfants pas sages de Jacques Prévert, Pierre-Paul Savoie s’est consacré à la pièce Les chaises d’Eugène Ionesco, adaptée pour enfants par Lise Vaillancourt. Dans cet espace ouvert, la danse et le texte se rencontrent pour créer une poétique clownesque empreinte d’une grande humanité.

 

[youtube width= »400″ height= »305″]http://youtu.be/oBzzY-3KbQU[/youtube]

Une ville qui favorise l’inclusion pour tous

De janvier à juin 2011, Catherine Bourgeois et Jean-Pascal Fournier de la compagnie de théâtre  Joe Jack et John ont initié une vingtaine de  jeunes porteurs de la trisomie 21 à l’expression théâtrale, et ce, par l’improvisation, la musique et la danse.

Jacqueline Gosselin de Dynamo Théâtre nous parle d’un grand projet de coopération internationale qui les amène à réaliser un projet de médiation théâtrale en incluant les jeunes de l’arrondissement Villeray-St-Michel-Parc-Extension à leur démarche de création pour le spectacle « Immigrant de l’intérieur ».

Pour découvrir la totalité des projets présentés, vous pouvez visionner les vidéos sur ce lien.

 

Montréal est engagée pour la culture. Et vous?

La déclaration « Montréal engagée pour la culture. Pour des quartiers culturels durables » cherche à inscrire la culture au cœur de l’avenir de Montréal, sur tout son territoire.

Depuis le milieu du siècle dernier, la société montréalaise peut s’enorgueillir d’importantes réalisations dans le domaine des arts, de la culture, du patrimoine, du design ; des réalisations qui font d’elle une métropole culturelle ouverte sur le monde ; une métropole culturelle qui a su trouver un équilibre et une complémentarité entre des institutions établies, une créativité foisonnante et une vitalité présente sur l’ensemble de son territoire.

Cette déclaration réaffirme la volonté collective de poursuivre le développement culturel de la métropole, tant à partir d’un centre-ville fort que de ses quartiers, en misant sur la diversité de sa population, les richesses culturelles et patrimoniales, et ce, pour les générations présentes et futures. L’appropriation du territoire, par tous, est une des clés pour transformer notre ville, valoriser son identité et enrichir le sentiment d’appartenance.

Appuyez la Déclaration Montréal engagée pour la culture. Pour des quartiers culturels durables!

 

 

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...