Le SPARC restaure la Grande Muraille de Los Angeles

Où ? Los Angeles (États-Unis)
Quoi ? La restauration d’une œuvre d’art public considérée représentant l’harmonie interethnique en Amérique
Qui ?
The Social and Public Art Resource Center (SPARC)

The Longuest Mural in the World Restoration

Source : www.sparcmurals.org

Créer des ponts
Le SPARC a été fondé en 1976 par trois artistes de profession : la muraliste Judith Francisca Baca, la peintre Christina Schlesinger et la réalisatrice Donna Deitch. SPARC est un centre qui produit, soutient et dirige des programmes éducatifs basés sur la réalisation d’œuvres d’art public communautaires. L’organisme croit que, par un biais artistique, il est possible de faciliter la compréhension interculturelle et le civisme. L’une de ses missions est aussi de représenter, à travers l’art, la diversité ethnique et de classes sociales qui existe à l’intérieur de l’Amérique contemporaine. Les œuvres de SPARC ne sont jamais le résultat de créations individuelles, mais plutôt d’une collaboration entre artistes et membres d’une collectivité. Ainsi, l’art public n’est pas imposé, mais il émerge plutôt de la communauté.

 

Restaurer collectivement une œuvre
À l’automne 2009, SPARC s’est engagé à restaurer The Great Wall of Los Angeles (la Grande Muraille de Los Angeles), une œuvre d’art public considérée comme un monument historique représentant l’harmonie interethnique en Amérique. Depuis sa réalisation, entre 1974 et 1979, la muraille a subi plusieurs dommages causés par l’exposition au soleil et par le manque de soutien financier. Avec la participation d’un groupe de muralistes, des étudiants de l’Université de Californie à Los Angeles et de jeunes de la communauté, SPARC a mis sur pied le projet The Longuest Mural in the World Restoration.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Izx3bQ_9HYI&feature=player_embedded[/youtube]

« As SPARC’s first public art project and signature piece, I am proud to announce that the Great Wall has been declared a site of public memory worth preservation by California’s Cultural and Historic Endowment. » (Judith F. Baca)

La murale raconte la contribution des différents peuples dans l’histoire de l’Amérique, en particulier celle de la Californie, de la préhistoire aux années 1950.

À voir : Plusieurs vidéos ont été réalisées pendant la restauration de la muraille.

À consulter : Le site officiel du Social and Public Art Resource Center (SPARC).

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...