Un podcast pour déambuler dans le Mile End

 

Les boîtes aux lettres n’est pas un podcast ordinaire. S’il est téléchargeable en ligne, on doit surtout le vivre à travers une marche sonore en plein cœur du Mile End pour profiter pleinement de l’expérience immersive. Réalisé par Patsy Van Roost, la «Fée du Mile End» et Magnéto, un organisme qui crée des baladodiffusions, le projet tisse une courtepointe des voix et des musiques du Mile End avec la collaboration d’une trentaine de résidents du quartier.

 

Un projet participatif

L’aventure a commencé il y a plusieurs mois par des ateliers collectifs avec les résidents du Mile End. Les rencontres ont permis d’esquisser les premières lignes du parcours. Les 28 participants ont témoigné de leur relation avec le Mile End et avec les œuvres de Patsy Van Roost, des actions qui ressèrent les relations de voisinage dans le quartier. Grâce au travail de l’équipe de Magnéto, leurs voix se tissent à celle de l’artiste comme les morceaux d’une magnifique courtepointe sonore.

«La plupart du temps, ce qu’on visite quand on explore le Mile End, ce sont ses commerces et ses bâtiments historiques», explique Patsy Van Roost. L’artiste voulait faire découvrir ce lieu à travers les gens qui l’habitent. Elle s’est inspirée des Soundwalk de New York et des parcours sonores de l’artiste Janet Cardiff pour offrir un parcours à échelle humaine.

«C’est comme si on rentrait chez les gens, mais en fait on ne rentre pas chez eux, on reste dehors, on écoute leur voix, on regarde par leurs fenêtres, on y voit quelque chose, on ouvre leurs boîtes aux lettres et on y découvre quelque chose à l’intérieur», commente Patsy Van Roost dans une entrevue avec Le Métro. On sort de cette expérience immersive et collective avec l’impression d’être nous aussi un ou une voisin.e du quartier.

Crédit: Mikaël Theimer

 

Un dernier projet dans le Mile End

Pour Patsy Van Roost, Les boîtes aux lettres est aussi une façon d’offrir « une dernière lettre d’amour » à ceux qui ont été ses voisins. Car l’artiste a été évincée de son appartement qu’elle doit quitter cette année après 21 ans. Le parcours sonore vient alors faire revivre les projets éphémères qu’elle a réalisés dans le Mile End comme s’il s’agissait d’un voyage humain et artistique.

Après avoir téléchargé le podcast sur le site de Magnéto, on se rend devant l’appartement de l’artiste, au 5373 avenue du Parc. Les craquements du plancher, le bruit des tiroirs qui s’ouvrent et se referment, la voix de Patsy Van Roost qui nous apostrophe au «tu» nous font oublier qu’on est de l’autre côté de la porte. On est invité à prendre une carte dans la boîte aux lettres et d’avancer de portes en portes au rythme d’une petite mélodie jouée à la Cora par une résidente du quartier. Elle retentit à la manière dont sonnait la clochette des audiolivres pour nous avertir qu’il était temps de tourner la page. Le parcours, d’une durée d’une heure, se termine au Dépanneur Café, rue Bernard, où Benoit nous accueille avec une petite surprise.

À travers les huit lieux parcourus, on découvre qui est la Fée du Mile End et comment elle a rassemblé une communauté de personnes au fil des années.

 

Le podcast est disponible à partir depuis 14 février par téléchargement sur Itunes et sur le site Web de Magnéto. Il vous faudra un téléphone intelligent, des écouteurs et être habillé pour une promenade d’une heure.

 

À noter : Ce projet a bénéficié du soutien financier de l’Entente sur le développement culturel de Montréal intervenue entre la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 

Pour aller plus loin : 

 

 

 

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...