Danser Joe dans la ville : Atelier pour danseurs amateurs et non-danseurs

Depuis le mois de janvier 2016, le projet Danser Joe dans la ville de la Fondation Jean-Pierre Perreault tourne dans les maisons de la culture. Inspiré de l’inoubliable atelier Vivre Joe, offert à l’Agora de la danse par Ginelle Chagnon et Sophie Breton, Danser Joe dans la ville est une invitation à vivre Joe partout dans la ville, dans cinq différents arrondissements de Montréal, le temps de deux ateliers de quatre heures. En compagnie de Sara Hanley et de Catherine Tardif, deux artistes lumineuses ayant déjà interprété la pièce sur scène, les participants revêtent le costume emblématique de Joe et apprennent quelques extraits de la pièce. En offrant une telle expérience aux participants, ce projet contribue à faire vivre la mémoire de la danse dans le corps même des participants comme dans notre histoire commune.

Après trois merveilleuses expériences – d’abord avec un beau groupe d’adultes enthousiastes à la maison de la culture Frontenac en janvier dernier, puis avec de toutes jeunes filles au Centre récréatif de Rivière-des-Prairies en mars, et à la maison de la culture Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension en avril –, l’atelier Danser Joe dans la ville se transporte dans l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro à la fin du mois.

 

Danser Joe dans la ville from Fondation Jean-Pierre Perreault on Vimeo.

 

Voici une charmante vidéo réalisée par Paulo Castro-Lopes qui présente brièvement les témoignages de plusieurs participants de l’atelier de janvier 2016, de même que quelques extraits dansés.

 

INFORMATIONS:
Arrondissement Pierrefonds-Roxboro
29 et 30 avril
Information et inscription : lduclos@ville.montreal.qc.ca

Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce
Dates à confirmer

 

Note : Ce projet bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...