Des «Histoires en continu» pour les enfants de la Petite Bourgogne

Le Groupe Intervention Vidéo (GIV) et l’Atelier 850 collaborent depuis 2013 sur le projet Histoires en continu pour offrir des ateliers de création aux jeunes de 7 à 12 ans issus des communautés culturelles de la Petite Bourgogne à Montréal. Au total, une série de 36 ateliers de création offerts sur deux années permettront aux jeunes de s’initier à l’art vidéo au contact d’artistes québécoises reconnues.

 

Un partenariat essentiel entre le monde artistique et communautaire

La collaboration entre le GIV et l’Atelier 850 est un pilier essentiel à la réussite d’Histoires en continu. Les deux organismes ont développé une grande complicité depuis le début de ce projet. En effet, même si le mandat du GIV est artistique, les vidéos qu’il produit et diffuse depuis sa création sont également un moyen d’intervention sociale auprès des femmes ou des minorités. Sa démarche vise à favoriser la démocratisation de la culture, un objectif qui est aussi au cœur des activités de l’Atelier 850. Cet organisme offre un encadrement scolaire et un accès à la culture aux enfants issus des communautés culturelles de la Petite Bourgogne afin de les aider à surmonter les défis auxquels leur famille fait face : pauvreté, racisme, difficultés d’intégration et d’apprentissage d’une nouvelle langue.

À eux deux, l’Atelier 850 et le GIV mettent en commun leurs ressources, leur savoir-faire, leur réseau et leur budget afin d’offrir aux enfants des outils artistiques qui leur permettent d’exprimer leur expérience et leur vision du monde singulière.

IMG_6776petit

Crédit: GIV

 

Une approche alternative de la culture

Pendant les deux années sur lesquelles se déroule le projet, le groupe de quinze enfants est initié au film d’animation, à la vidéo d’art et à l’art sonore au travers d’activités parascolaires durant l’année et de camps de jour pendant les vacances. Au fil des semaines, les enfants participent à des ateliers, à des rencontres avec des artistes, ils visionnent des œuvres médiatiques et réalisent des vidéos artistiques mettant à contribution leurs découvertes. L’art leur donne les moyens de penser autrement et de l’exprimer. C’est un objectif au cœur de la démarche du GIV : favoriser une culture et des modes de pensée alternatifs.

La participation des animateurs de l’Atelier 850 est très bénéfique. Les enfants développent avec eux de nouvelles formes de relations où le plaisir de créer et de s’exprimer prend toute la place. Ils apprennent aussi à travailler de manière plus collégiale et développent un vrai sentiment d’appartenance à un groupe, malgré leurs différences culturelles. On voit par exemple que l’information ne circule plus seulement de manière verticale entre eux et l’animateur : ils échangent également l’information entre eux et aident les enfants qui ont raté un atelier à le rattraper. Pour les artistes aussi, l’expérience est riche en enseignement. Les jeunes sont une très grande source d’inspiration et de motivation.

 

Découvrir de nouvelles formes d’expression et de création

Les rencontres avec les artistes permettent à ces enfants d’entrer en contact avec un milieu artistique et des moyens d’expression auxquels ils ont très peu accès.

Avec Diane Obomsawin, bédéiste et cinéaste en film d’animation, les jeunes ont confectionné un flip book, ces petits carnets que l’on effeuille avec le pouce pour créer l’illusion d’un dessin animé. Ils ont aussi réalisé de courtes animations vidéo en utilisant des techniques comme le stop motion, et du matériel technologique coûteux comme la tablette graphique, la caméra ou l’ordinateur.

[youtube]http://youtu.be/LJgVx9Leg1I?list=UUsam2Nny7383AdoGMccOCYQ[/youtube]

 

Les ateliers ont appris aux enfants à transmettre leur propre regard sur le monde en exploitant également les matériaux qui se trouvent dans leur environnement quotidien. Par exemple, avec l’artiste sonore Anne-Françoise Jacques, les enfants ont pu développer leur attention aux sons du quotidien pour les capturer afin de les intégrer par la suite à leurs vidéos. Ils ont aussi réalisé des enregistrements sonores à partir d’instruments de musique fabriqués par eux-mêmes avec toute sorte d’objets récupérés : des boîtes de conserve, des cartons, des chambres à air…

IMG_petit

Crédit: GIV

Enfin, ils ont pu apprivoiser l’art de la performance et les techniques de cadrage avec les ateliers animés par l’artiste vidéo et performeuse Eugénie Cliche. Les enfants étaient invités à créer une performance proposant un portrait d’eux-mêmes, et à la filmer. Certains ont choisi le slam, d’autres la danse, ou encore la réutilisation des instruments de musique fabriqués lors des ateliers de son.

Les œuvres réalisées la première année ont été exposées cet été au Centre culturel Georges Vanier. Les ateliers se poursuivent pendant toute l’année 2014-2015. Une exposition multidisciplinaire aura lieu à nouveau au Centre culturel Georges Vanier pendant l’été 2015, et un DVD final réunira l’ensemble des œuvres réalisées par les jeunes.

[youtube]http://youtu.be/TNNFYx1l49w[/youtube]

Le Groupe Intervention Vidéo (GIV) est un centre d’artistes à but non lucratif fondé en 1975, qui distribue, diffuse et produit des vidéos indépendantes et des projets multimédias réalisés par des femmes.

L’Atelier 850 est un organisme à but non lucratif qui offre du soutien à long terme à des enfants âgés de 6 à 12 ans issus des communautés culturelles de la Petite-Bourgogne à Montréal.

À noter : Le projet Histoires en continu a bénéficié du soutien financier du Programme de partenariat culture et communauté.

Pour en savoir plus

>> Nous avons rencontré Pétunia Alves, co-directrice du GIV pour discuter du projet Histoires en continu qu’elle mène en collaboration avec l’Atelier 850. Découvrez notre entrevue.

>> Cet article fait partie du dossier Les partenaires au cœur de la médiation culturelle.

 

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...