Détours : Art et technologies mobiles

Qui ? L’artiste Taien Ng-Chan, créatrice de l’œuvre « Détours : Poétiques de la ville », en collaboration avec les animateurs culturels Émilie O’Brien et Gordon Neil Allen, l’Agence Topo, les maisons de la culture d’Hochelaga-Maisonneuve, de Villeray–St-Michel–Parc-Extension, d’Ahuntsic-Cartierville et de Frontenac, et les dizaines de participants des ateliers de médiation culturelle, de 6 à 70 ans, ayant contribué à la réalisation des nouveaux parcours

Quoi ? Dans le cadre de la première Biennale internationale d’art numérique, des ateliers d’expérimentation en arts numériques permettant de recenser, capter et interpréter un quartier au travers de capsules Web et de parcours interactifs

 

Des enfants présentent Hochelaga-Maisonneuve
Des
aînés partagent leur vision d’Ahuntsic-Cartierville
Des
adolescentes (et danseuses) de la
Maison d’Haïti s’expriment sur Villeray-St-Michel-Parc-Extension
Des
adultes du centre
Au coup de Pouce Centre-Sud se penchent sur Frontenac
Que se passe-t-il dans la ville ???

 

Ma ville et moi

Taien Ng-Chan, créatrice de l’œuvre Détours : Poétiques de la ville

Quelle est votre relation avec la ville ? Voilà précisément ce qu’ont pu exprimer les participants du projet Détours : Art et technologie mobiles réalisé au cours du printemps. L’artiste Taien Ng-Chan, les animateurs Émilie O’Brien et Gorden Neil Allen ainsi que l’Agence Topo ont mis sur pied ce projet multimédia qui consiste en une cartographie de certains quartiers de Montréal, liée à des interprétations artistiques de différents moments urbains, de rencontres d’inconnus familiers et de lieux traversés. Les différentes cartes proposent ainsi des « détours artistiques » où des vidéos, du théâtre d’objet, de la poésie ou des photos numériques s’intègrent et se mêlent pour enrichir le projet et personnaliser l’œuvre selon chaque participant.

Une œuvre artistique et coopérative

Une tablette électronique ou un téléphone intelligent est tout ce qu’il faut pour exprimer en images, en sons ou en mots son rapport à la ville et vivre une expérience de création en art technologique. Chaque groupe de participants effectue un atelier de 10 heures réparties sur deux ou trois rencontres et sont appelés à créer de courts projets multimédia qui sont par la suite ajoutés à l’œuvre initiale et diffusés au grand public par internet.

 

Découvrez Détours

 

Jusqu’au 13 juin, les parcours sont également diffusés dans les salles du réseau Accès culture.

L’objectif du projet : redécouvrir son quartier sous un œil nouveau, plus créatif, plus artistique, et ce, dans les moindres situations de la vie courante. En coopération avec les artistes, les participants peuvent non seulement décrire, mais aussi réinterpréter divers moments de leur vie de quartier. Ils créent des détours en rupture avec le quotidien et ouvrent les portes de l’imaginaire avec des outils médiatiques, de la vidéo à l’audio, suggérant des interprétations documentaires mais aussi poétiques.

Le projet implique autant des tout-petits que des personnes âgées, créant ainsi un inventaire riche de points de vue diversifiés, du passé et du futur. L’œuvre réalisée transmet l’hétérogénéité du tissu urbain et offre une perception personnalisée de la ville habitée par les participants. Un point de vue différent, à découvir !

Découvrez Détours : agencetopo.qc.ca/detours/rendezvous

 

 Informations pratiques

Jeudi 10 mai 2012 à 18 h: Lancement  à la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville

Du 10 mai au 13 juin 2012 : présentation du projet dans le réseau Accès culture, sur des postes informatiques, en projection ou sur des tablettes numériques

À voir : Détours – Poétiques de la ville

À souligner : Détours s’inscrit en continuité avec le projet Cartographies variables initié et présenté par le réseau Accès culture en 2010 : des projets de création et de médiation pour inscrire l’imaginaire des Montréalais au cœur de la ville.

À noter : Le projet est initié par l’équipe de la Médiation culturelle de la Ville de Montréal et par le réseau Accès culture, produit par l’Agence TOPO et soutenu par l’Entente sur le développement culturel de Montréal. Il s’inscrit dans le cadre de la première Biennale internationale en art numérique (BIAN)

  • Maison de la culture Hochelaga-Maisonneuve
  • Maison de la culture Villeray–St-Michel–Parc-Extension
  • Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville
  • Maison de la culture Frontenac
  • Bibliothèque St-Laurent et Centre des loisirs St-Laurent

Pour plus d’informations :

Crédits photos : Agence Topo

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires

1 Commentaire pour “Détours : Art et technologies mobiles”

Trackbacks

Check out what others are saying about this post...
  1. […] Découvrez les détails du projet : Détours : Art et technologies mobile […]



Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...