Horizon ados 2008

Les démarches de médiation culturelle auprès des adolescents sont souvent complexes à développer et mener à terme. La rencontre Horizon Ados souhaitait ainsi éclairer les démarches artistiques et culturelles des organismes et des arrondissements qui initient des projets de médiation auprès des adolescents en dressant un portrait général des problématiques liées à cette clientèle particulière.

Horizon Ados 2008

Horizon Ados 2008 – Crédit photo : Danièle Racine

C’est pourquoi, le 7 mai 2008, la Ville de Montréal en collaboration avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine a organisé cette rencontre conçue pour éclairer les démarches de médiation culturelle auprès des adolescents lorsqu’elles impliquent une participation de ces derniers. Plus de cent trente participants et conférenciers ont répondu à l’invitation.

Les constats qui ont émergé de ces échanges se situent dans le droit fil de la Rencontre sur la médiation culturelle de 2007 : la mutualité, l’engagement, l’unicité de chaque intervention, la souplesse dans le processus de médiation, la persévérance des adultes et des jeunes, l’influence de toutes les parties au processus de médiation, le contact avec de petits groupes afin de nouer des liens significatifs, etc.

À ces réponses, peuvent s’ajouter de façon plus résolue le respect des rôles et des identités des créateurs, des partenaires communautaires et des publics adolescents, la mise à plat des hiérarchies culturelles et générationnelles, la participation ainsi que l’imputabilité de tous les partenaires. C’est à ces conditions démocratiques que se sont attachés en particulier les jeunes présents à l’échange.

En revanche, la sémantique entourant la médiation culturelle s’avère une source de questionnement pour plus d’un participant du milieu culturel et des arrondissements1. L’instrumentalisation des démarches culturelles dans des projets de médiation soulève également des  inquiétudes qui trouveraient leur dénouement dans un contact plus étroit avec les démarches culturelles professionnelles et les œuvres.

Enfin, les échanges ont confirmé l’importance pour chaque partenaire – artistes, jeunes, partenaires communautaires, etc. -, d’éviter la passivité culturelle souvent liée à une consommation de masse et de choisir ses paramètres culturels.

À consulter : Compte-rendu, Horizon Ados 2008, Rencontre sur la médiation culturelle et les adolescents [PDF-18 pages]

1 Les partenaires de l’événement Horizon Ados travaillent actuellement à la typologie des projets de médiation culturelle à Montréal, en collaboration avec des chercheurs de l’Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale de l’UQAM.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...