Le RIDM est le premier récipiendaire du Prix de l’action culturelle de la Ville de Montréal !

Les Rencontres internationales du Documentaire de Montréal remportent le prix pour leur projet RIDM en milieu carcéral

 

nouvelle2

La Ville de Montréal a procédé à la toute première remise duPrix de l’Action culturelle en le décernant à Rencontres internationales du Documentaire de Montréal pour le projet RIDM en milieu carcéral.

Développé par la Ville de Montréal en signe de reconnaissance envers le milieu culturel, le Prix de l’Action culturelle souligne la réussite d’une action culturelle significative en faveur de l’appropriation de la culture par des clientèles montréalaises plus éloignées de l’offre culturelle professionnelle.

Pour cette première présentation du prix, 27 candidatures ont été portées à l’attention d’un jury composé des personnalités suivantes:

  • Mme Annie Roy, codirectrice artistique et générale, ATSA;
  • M. Pierre Vachon,  directeur Communication, Communauté et Éducation, Opéra de Montréal;
  • M. Jean- Luc Murray, directeur, Département  de l’éducation et de l’action culturelle, Musée des Beaux Arts de Montréal;
  • M. Paul Langlois, chef de division de l’action culturelle et des partenariats, Service de la Culture,  Ville de Montréal.

Les membres du jury ont retenu trois finalistes : Lire Montréal, pour le projet L’imaginaire de Saint-Henri, Fanfare Pourpour, pour le projet Bal de l’avenir, puis Rencontres internationales du Documentaire de Montréalpour le projet RIDM en milieu carcéral.

Le lauréat de cette première année, Rencontres internationales du Documentaire de Montréal (RIDM), a été choisi pour son projet RIDM en milieu carcéral. L’initiative  a donné l’occasion à plus de 350 détenus et prévenus des prisons Bordeaux et Tanguay de visionner des documentaires dont les contenus peuvent s’apparenter à leur vécu.

La présence de réalisateurs et d’artisans lors des visionnements a démystifié le rôle du créateur alors que les ateliers d’écriture critique offerts par RIDM  aux participants ont permis à ces derniers d’aller plus loin dans l’analyse de l’œuvre visionnée, de pousser plus avant la lecture des documentaires vus et d’apprendre à argumenter leurs idées à travers l’écriture de manière aussi claire et organisée que possible.

RIDM s’est démarqué auprès d’une clientèle spécifique et a su offrir une activité culturelle originale et de très grande qualité en milieu carcéral, en faisant appel à l’émotion et au vécu des participants, dans un contexte d’ouverture et de respect.

Le projet n’aurait pu avoir l’impact qu’il a eu sans la collaboration étroite de son partenaire communautaire La Société Elizabeth Fry. Cet organisme depuis 1977 et s’est consolidée en lien avec les besoins de sa clientèle.

Si vous voulez plus d’informations sur le projet :http://www.ridm.qc.ca/ridm-a-l-annee/en-prison

Félicitations à RIDM, aux finalistes du Premier prix de l’Action culturelle de la Ville, et longue vie à toutes les initiatives d’action culturelle sur le territoire montréalais.

18125Alarie-Photos
Mme Manon Gauthier, membre du comité exécutif, responsable de la culture à la Ville de Montréal; Mme Marion Jégoux, représentante des Rencontres internationales du documentaire, organisme lauréat 2014; Mme Annie Roy, codirectrice de l’organisme ATSA, membre du jury pour le premier Prix de l’action culturelle.

18115Alarie-Photos
Le public lors de la remise du Prix

18124Alarie-Photos
Mme Marion Jégoux, responsable du développement des publics aux RIDM, a accepté le Prix avec grand plaisir au nom de l’organisme lauréat.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...