Nouvelle publication sur la médiation culturelle

La médiation culturelle – Le sens des mots et l’essence des pratiques

La médiation culturelle s’impose comme un modèle d’action privilégié au Québec depuis une décennie, permettant de jeter le pont entre l’art, la culture et la société. Conjuguant débats théoriques et études de cas, cet ouvrage aborde les principaux enjeux que soulève la médiation culturelle à partir d’une approche sociohistorique. Une réflexion inédite et systématique est portée sur le renouvellement des approches et des pratiques relatives à la production et à la diffusion artistique et culturelle.

La médiation culturelle – le sens des mots et l’essence des pratiques est publiée aux Presses de l’Université du Québec sous la direction de Jean-Marie Lafortune, professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), en collaboration avec des chercheurs, des intervenants culturels et des étudiants, associés pour la plupart au sein du Groupe de recherche sur la médiation culturelle.

Produit d’un travail collectif, l’ouvrage regroupe les écrits de plusieurs experts dont Danièle Racine, agente de développement culturel à la Ville de Montréal, responsable des activités de recherche et de documentation sur la médiation culturelle ainsi que des programmes de soutien. Elle a coécrit le chapitre portant sur les sources de la médiation culturelle, et plus particulièrement la section concernant les technologies numériques et les mutations des pratiques artistiques.

Elle illustre ses propos en présentant plusieurs projets soutenus par la Ville dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel : Dixdanses de Sylvain Poirier et Yves St-Pierre, Raconter sa ville du Centre Turbine, Ligne brisée de Patrick Beaulieu , Cartographies variables de Daniel Canty, Audiotopie et Agence TOPO.

Plusieurs études de cas sont présentées dans l’ouvrage, en provenance de toutes les régions du Québec, dont le Théâtre des petites lanternes de Sherbrooke, le Musée de la Mer des Îles-de-la-Madeleine, les Transmetteurs culturels de Sept-Îles, l’Institut culturel Avataq au Nunavik. De Montréal : Péristyle nomade, Agir par l’imaginaire, Si l’art public m’était conté, le Musée en partage du Musée des beaux-arts, Radio-Enfant.

Le chapitre Mesures et démesures – Les leçons de l’évaluation est signé par Louis Jacob, codirecteur avec Anouk Bélanger de l’étude qualitative longitudinale entreprise en 2007 par la Ville afin de documenter la réflexion sur la médiation culturelle. Les résultats de la Phase I de cette étude sont disponibles sur ce site et la Phase 2 est en cours de réalisation.

Soulignons qu’en 2011, Danièle Racine et Marie-Christine Larocque ont partagé leur expérience de recherche partenariale sur la médiation culturelle avec Louis Jacob, chercheur à l’Université du Québec à Montréal, dans l’ouvrage intitulé L’économie sociale à Montréal, publié aux Éditions vie économique.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...