Vivre l’expérience d’un programmeur de festival de film quand on est adolescent

Le projet «Le combat des courts» du Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM) a permis à 220 élèves, venant d’écoles étalées dans pas moins de 6 arrondissements, de vivre une véritable expérience de programmateur d’un festival de film. Les neuf courts-métrages sélectionnés ont été ensuite présentés à deux reprises au cinéma Beaubien dans le cadre de la 21e édition du Festival du film pour enfants de Montréal en 2018.

Le processus s’est déroulé en trois grandes étapes pour les étudiants. Les jeunes ont d’abord rencontré la médiatrice du FIFEM, accompagnée d’un ou d’une réalisatrice, pour découvrir un court-métrage québécois et leur poser des questions autant sur la production que sur les choix artistiques. Un second atelier en classe a permis aux jeunes d’aiguiser leur regard critique et de l’affirmer. Ils ont découvert deux courts-métrages et ont débattu sur leurs qualités dans le but de sélectionner l’oeuvre la plus marquante des deux. Enfin, toutes les classes participantes se sont rassemblées dans une salle du Cinéma du Parc le 16 février 2018 pour découvrir sélection finale du comité.

Les titres choisis rassemblent les œuvres de Claude Cloutier, Patrick Péris, Hervé Demers, Danny Lynch, Daniel Duranleau, Sophie Farkas-Bolla, Torill Kove, Diane Obomsawin, Christian Laurence. Le public a pu découvrir ces courts-métrage lors des deux projections gratuites offertes pendant le FIFEM. Ils ont discuté avec les réalisateurs présents de la pertinence de ce médium souvent peu connu et rarement diffusé sur grand écran.

 

Le projet a bénéficié de l’appui du Programme montréalais d’action culturelle dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Autres articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous en pensez...