Viens-t’en dans rue

Projet Viens-t'en dans rue

La pièce de théâtre Viens-t’en dans rue est le fruit d’une collaboration féconde entre le Théâtre de la Ligue Nationale d’Improvisation et son partenaire, le Groupe communautaire L’Itinéraire. Désireux de s’impliquer auprès d’une communauté de son quartier, le Théâtre de la LNI a imaginé un projet de médiation culturelle réparti sur deux années afin d’offrir un espace de parole et un lieu de rencontre à six camelots de L’Itinéraire, des personnes en situation de vulnérabilité sociale et économique, dans le but de créer une pièce de théâtre basée sur leurs histoires de vie et les mettant en vedette.

La première partie du projet s’est déroulée de septembre 2022 à juin 2023. La troupe formée d’Agathe Melançon, Anne-Marie Wiseman, Céline Marchand, Gabriel Lavoie, Sylvain Pépin et Yvon Massicotte s’est réunie une trentaine de fois, les jeudis après-midi, en compagnie de Sophie Caron, vétérante de la LNI et professeure à l’École d’improvisation. À ses côtés, le groupe s’est graduellement initié aux outils de l’improvisation théâtrale, dans un climat de confiance qui favorisait la dynamique d’ensemble.

Par des exercices, des discussions, et grâce à une approche respectueuse et sans discrimination, chacune et chacun s’est ouvert, acceptant de mettre sa réalité et sa vulnérabilité en scène. Il s’est rapidement avéré que les camelots avaient beaucoup de choses à dire et que ce projet leur faisait du bien.

De son côté, l’autrice et dramaturge professionnelle Pascale St-Onge avait pour mission de recueillir les propos échangés afin de créer une fiction fidèle à l’esprit des improvisations et des discussions, tout en embrassant les codes du théâtre. Une première version de la pièce Viens-t’en dans rue, comportant 10 scènes, a ainsi pu voir le jour.

Projet Viens-t'en dans rueTout en s’initiant à l’art de la scène (projection, fluidité et naturel dans les déplacements, tonus physique et vocal, etc.), chaque membre de la troupe a appris son texte et répété avec persévérance, soutenu par le duo d’intervenants de L’Itinéraire impliqués dans le projet, Suzie Dionne et Thomas Wayland.

Le 9 juin 2023, une présentation du travail en cours a eu lieu à la Maison de la culture Janine-Sutto, devant un public enthousiaste composé d’une centaine de personnes. Les six camelots ont interprété les scènes qui étaient prêtes et lu quelques extraits. La mécanique du travail théâtral par improvisation a également été montrée en direct par la troupe. Le tout s’est terminé par une discussion avec l’auditoire.

Au terme de la première année du projet, le processus de création et d’interprétation vécu par les camelots a favorisé leur épanouissement et leur autodétermination. Comme le dit si bien Gabriel Lavoie, « C’est surprenant, si on laisse la chance aux coureurs dans la vie, comment les gens peuvent faire des choses extraordinaires. »

Le duo d’intervenants de L’Itinéraire, par son engagement et son expérience, a joué un rôle primordial en veillant au respect des capacités des participantes et des participants, clé du processus, et à l’atteinte des objectifs de part et d’autre. Du côté des équipes du Théâtre de la LNI, le projet a contribué à une ouverture d’esprit et à une plus grande compréhension des enjeux liés à la précarité.

Forte de tous ces apprentissages, la deuxième partie du projet est en cours, consacrée à la préparation de la version finale de la pièce qui comporte 18 tableaux. Elle sera présentée à deux reprises à la Maison de la culture Janine-Sutto, les 9 et 10 mai 2024

Une vidéo donnant un aperçu de la première année du projet est accessible en ligne.

_

Ce projet bénéficie du soutien financier de la Ville de Montréal et du ministère de la Culture et des Communications dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.
_

crédit photo : Arach’Pictures – Najim Chaoui